Menu

Carl Jacobsens Brevarkiv

1897-12-21

Afsender

Paul Dubois

Modtager

Carl Jacobsen

Dokumentindhold

Afventer resumé + oversættelse

Transskription

21 X 1898

Cher Monsieur & ami,

Veuillez bien m'excuser si je réponds tardivement à votre
lettre. Le deuil qui vient de nous frapper m'a obligé à m'occu-
per d'affaires et je n'ai pas encore eu le temps d'écrire.
Les Statues du Florentin et du St Jean sont fondues depuis plus
d'une année mais j'ai cherché pendant tout le laps de temps qui
s'est écoulé depuis que le fondeur me les a remises, à faire
une patine qui convienne à la décoration de la salle. Après y
avoir travaillé tout ce temps je me décide à vous les expédier
& j'ai donné des ordres pour que les caisses prêtes depuis 18
mois soient arrangées ces jours-ci. J'espère que la petite
modification que j'ai faite à la mandoline ne vous déplaira
pas. Les instruments de cette époque se distingu^he la mando-
line moderne par de petites différences caractéristiques,
l'inclinaison de la partie qui portent les clefs tenant les
cordes et la mandoline trop moderne déparait l'ouvrage.
Quant au Narcisse il ne sera pas terminé avant le mois de
Juillet, mais à cette époque je vous l'expédierai sûrement.
J'ai eu des causes de retard indépendantes de ma volonté. Un
premier marbre commencé n'était pas assez beau & j'ai été
obligé d'attendre l'arrivée de Carrare d'un bloc qui vous
donnera j'en suis certain toute satisfaction. D'un autre côté
la maladie d'un metteur au point a retardé au commencement le
travail. Vous me pardonnerez, j'espère, lorsque vous verrez
l'ouvrage.

Falguière est exclusivement occupé par le monument Pasteur,
dont je n'ai pu me charger à mon très grand regret mais auquel
je collabore avec lui comme idée sinon comme exécution. Dès que
ce grand travail sera terminé, il se mettra à la statue que
vous lui avez demandée.

puisque vous parlez de versements je vous serai obligé de ne me
donner aucune avance sur la statue de Narcisse. Le Musée
pourra, j'espère, m'envoyer seulement le reliquat du prix des
deux bronzes, mais je préfère ne rien toucher à l'avance.
Je travaille toujours comme si j'étais jeune . Mais si lente-
ment que je suis loin de faire ce que je voudrais faire.
Madame Dubois est bien atteinte par la perte de ce père qu'elle
adorait. Aussi notre [løst ark] ménage est bien attristé.
La note gaie, ce sont nos petits enfants. La petite fille de
Paul que nous avons à l'Ecole avec nous est adorable & le gros
garçon de Louis qui est loin & que nous voyons moins forcément
est bien gentil aussi.

Et Paula! Vous ne m'en parlez pas. Nous avons de temps en temps
une lettre à Madame Dubois et aux enfants écrite par Théo. Mais
pas beaucoup de détails sur vous tous. Quoique la santé de
Madame Jacobsen soit encore bien fragile, j'espère bien que
vous pourrez venir tous deux en 1900. Ce serait pour nous une
grande déception de ne pas vous voir ! Madame Dubois malheureu-
sement est dans l'impossibilité absolue de faire un long
voyage. Sa santé est tellement ébranlée que c'est à force de
soins & de précautions que la vie est possible.
Veuillez présenter mes hommages respectueux à Madame Jacobsen
embrasser pour moi le enfants & croire à mes sentiments les
plus affectueux

P. Dubois

Fakta

Brev

Fransk

Paris
København

Glyptotekets arkiv

1897 12 21 dubois til cj s. 1 4
1897 12 21 dubois til cj s. 2 3
1897 12 21 dubois til cj s. 5
1897 12 21 dubois til cj s. 6