Menu

Carl Jacobsens Brevarkiv

1884-12-01

Afsender

Carl Jacobsen

Modtager

Jean Gautherin

Dokumentindhold

Første brev til Jean Gautherin hvor CJ omtaler sin plan om de to kejserindestatuer.

Transskription

8 12 4
Cher Monsieur
Vous êtes réellement trop aimable! – c’est moi qui vous dois de la reconnaissance de ce que vous voudrez vous associer à mes idées. Et si nous arriverons une fois à réaliser le projet et vous aurez fait une belle statue ce sera la princessequi doit vous remercier – et elle le fera, car elle est bien élevée; elle saura que si le Titien vaut autant que Charles Quint Jean Gautherin vaut bien autant q’une princesse!
s. 2
Comme je ne puis pas m’adresser moi-même à ces augustes personnes j’ai pris le parti de soumettre l’idée à leur mère à la reine.
Mais avant de m’adresser directement à sa Majesté je prépare un peu le terrain et je suis allé à l’un des ministres, que je connais et qui est dans l’intimité de leurs Majestés.
Ce monsieur a saisi mon idée avec beaucoup d’empassement et il m’a promis de parler à la reine la première fois qu’il aura l’occassin. Il est donc
s. 3
probable que j’aurai une communication de sa part dans une quinzaine.
Vous voyez qu’il n’y a pas mal de détours!
Je vous enverrai en de ces jours quelques photographies de l’une ou de l’autres des princesses. Quant aux renseignements que vous me demandez je serais dans quelques embarras – ce sera un peu difficile de faire une description qui puisse vous servir.
s. 4
La princesse de Galles a envers 40 ans
L’impératrice de la Russie env. 38 ans
Bien qu’elles on en plussieurs enfants toutes les deux elles se portent admirablement bien.
Elles se ressemblent beaucoup, tout les deux sont grandes, élancées, sveltes. Taille fine, buste admirable – rien d’axageré.
Allure majesteuse. Mouvements très-gracieux. La beauté de la princesse de Galles est d’une forme classique. Quand elleentre dans le loge royal
s. 5
au théatre on dirait une statue antique.
L’expression de sa figure est pourtout un peu insignificante.
L’imperatrice de la Russie n’a pas les traits aussi réguliers que sa soeur. Le visage est un peu moins ovale, les lèvres plus minces, la bouche en général moins bien.
Mais les yeux sont profonds et petillants, le regard expressif.
s. 6
le sourire irresistible, elle est très-intelligente et elle à beucoup de caractère.
On dit qu’elles sont tout les deux très-aimables.
Cependent elles sont très malheureuse.
C’est un sécret publiques que la princesse de Galles, il y a quelques ans, n’a pas cru pouvoir supporter la vie à coté de son mari, qui ive une vie de débouche qui deposse toutes limites, et que ce n’est que l’inter
s. 7
vention énergique de son père notre roi Chr. IX, qui a retabli au moins exterieusement leurs relations et qui a conjuré la scandale qui était propice.
Mais sur sa/son visage impassible on ne voit rien.
Notre pauvre Dagmar, l’impératrice, de la Russie, au contraire elle ne peut pas cacher sous son sourire adorable un trait de profonde melancolie.
Le danger de mort épounon-
s. 8
table (?) pour elle même, pour son mari et pour ses enfants a fini pas lui imposer un cachet-mélange de douleur, d’inquietude, et de resignation – qui donne d’ailleurs à son visage un attrait de plus.
Votre idée de faire une esquisse (toute petite) et de l’envoyer à Copenhague est très- bonne et je suis convaincu que ce serait un moyen très-pratiques pour accélérer la décission de la mise en oeuvre du projet.
s. 9
III
Si (contre mes espérances) l’affaire n’aboutira a rien vous ne l’aurez pas fait tout à fait en vain.
Je garderai l’esquisse pour ma collection.
Etant donné que la statue doit être assise et qu’elle doit correspondre symmetriquement à une seconde statue de la même sorte il est a déterminer comment ces deux statues seront
s. 10
placées dans le local ou bien ainsi
1) skitse
Ou bien ainsi
2) skitse

Comme le local n’est pas encore déterminé, nous pouvons choisir ce que convient le mieux.
J’incline à croire que N 2 fera le meilleur effet, mais faites ce que votre Muse vous ine….
På langs:
Je suppose que nous sommes d’acord que le placement different nécessite une pose differente de la statue.
s. 11
Dans des statues de ce genre je trouve qu’on doit moins viser à une ressemblance pénible qu’au caractère en général.
Il est possible qu’en voyant ces personnes se promener comme nous autres mortels on ne se dirait pas si elles sont des impératrices ou non, mais dans la statue on doit sentir la majesté quand même l’artiste devrait sacrifier un peu de cette
s. 12
exacte vérité d’après la nature qui partout ailleurs est une sainte loi.
Mais je voir que je deposse mon territoire. Je vous en demande mille pardon.
C’est à l’artiste et pas à moi à dire comment il faut concevoir une statue.
Veuillez agréer, cher Monsieur, l’assurance de ma reconnaissance et de mes sentiments les plus respectueux.
C. Jacobsen jun.

Fakta

Brev
København
Paris

Glyptotekets arkiv.
D. Breve til Carl Jacobsen fra franske billedhuggere, Jean Gautherin

1884 12 01 cj til gautherin s 1 2 f rste brev om dagmar statuen
1884 12 01 cj til gautherin s 3 4
1884 12 01 cj til gautherin s 5 6
1884 12 01 cj til gautherin s 7