Menu

Carl Jacobsens Brevarkiv

1891, afventer nærmere datering

Afsender

Paul Dubois

Modtager

Carl Jacobsen

Transskription

Paris le 27 Octobre 1891
Cher Monsieur,
Depuis notre retour à Paris, nous sommes occupés par notre
installation & par les ouvriers qui s'en occupent. Cela ne m'a
pas empêché de surveiller l'exécution de la statue de la
Princesse de Galles que Chapu avait laissé inachevée. Falguière
et moi nous l'avons examiné encore hier ( Mercié n'est pas à
Paris) , et nous avons donné des instructions pour que Autin
vienne la prendre et vous l'expédie ainsi que les esquisses de
la statue et la tête qu'il avait exécutée d'après la Nature, à
Copenhague.
Je me suis également occupé de l'atelier Delaunay. Il m'a été
bien douloureux d'entrer dans ce pauvre atelier abandonné! J'y
ai vu quatre tableaux qui pourraient vous: [ sandsynligvis
glemt verbum: qui pourraient vous plaire ]
1° un Mercure au Caducée que j'ai vu exécuter à Rome
2° un discobole au repas
oeuvre de la même époque. Les deux tableaux sont très achevés &
de la première manière de l'artiste.
3° La nymphe Hespérie exposée au Salon de 1864 qu'il retouchait
de temps en temps & qui porte la trace encore de certains
repentirs.
4° un tableau représentant les deux pigeons, la fable de La
Fontaine très beau tableau qui porte aussi la trace de repen-
tirs. Un de ses élèves m'a fait un dessin plus que sommaire et
de souvenir pour que vous puissiez juger la composition.
Les Héritiers me paraissent très décidés à faire une vente qui
aurait lieu soit en X*""" soit en février. Ils seraient même
assez disposés à vendre ce que vous désiriez avant la vente.
Je me mets à votre entière disposition pour ce qu'il vous
conviendra de faire.
911027.DUB_______Transskription: VT 17.01.91_______Side 2 af 2
J'espère que tout votre monde va bien.
Votre bien affectionné
P. Dubois
[skrevet i brevets margen]
Je vous envoie uns photographie
du tableau de la Nymphe Hespérie.
Cette photographie m'a été
prêtée & je vous serai obligé
de me la retourner
[ omkring Nymphe Hespérie:]
Mort de la Nymphe Hespérie.
Esaque poursuit Hespérie et la presse; tout à coup un serpent
caché sous l'herbe perce de sa dent aiguë le pied d'Hespérie.
Au même moment elle s'arrête et meurt
Métamorphosés - Ovide - L X.I.ssIX
[ bog XI 769 ]

Fakta

Brev

Fransk

Paris
København

Glyptotekets arkiv